Conseil consultatif


publicpreviewCA1412Y6Michael Møller

Michael Møller est le Directeur général de l’Office des Nations Unies à Genève.

M. Møller compte plus de trente-cinq années d’expérience en tant que fonctionnaire international au sein des Nations Unies.

Sa carrière a commencé en 1979 avec le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés et il a ensuite occupé diverses fonctions avec le HCR à New York, en Iran, au Mexique, en Haïti et à Genève.

De 1997 à 2001, il était le chef du bureau du Secrétaire général adjoint aux affaires politiques au siège de l’ONU; puis Directeur chargé des affaires politiques, affaires de maintien de la paix et affaires humanitaires au Cabinet du Secrétaire général de 2001 à 2006, période au cours de laquelle il a également été Chef de cabinet adjoint pendant deux ans.

M. Møller a aussi été Représentant spécial du Secrétaire général pour Chypre de 2006 à 2008 et le Directeur exécutif de la Fondation Kofi Annan de 2008 à 2011.

Né en 1952 à Copenhague, M. Møller a obtenu une maîtrise en relations internationales à l’Université Johns Hopkins et il détient une licence en relations internationales de l’Université du Sussex, au Royaume-Uni.


Scotty McLennan

Conseiller principal d’éducation pour la vie religieuse à l’Université Stanford, le Révérend Scotty McLennan a précédemment travaillé à l’Université Chaplain à Tufts, en tant que professeur invité à la Fletcher School of Law and Diplomacy, et que maître de conférence à la Business School d’Harvard. Ministre ordonné prêtre de l’Eglise Unitarienne Universaliste, Révérend McLennan détient un Master en théologie et un doctorat en droit, des Facultés de théologie et de droit de l’Université d’Harvard. Il a exercé dans la région de Boston en tant qu’avocat sponsorisé par l’Eglise pour les indigents. Auteur et co-auteur de deux livres sur les thèmes du business, de l’éthique et de la religion – Finding your Religion : When the Faith You Grew Up With Has Lost Its Meaning et Church on Sunday, Work on Monday : The Challenge of Fusing Christian Values with Business Life, Révérend McLennan apporte une palette d’expériences unique en tant que conseiller d’IBJ.


Anthony Saich

Tony Saich est directeur de l’Ash Institute for Democratic Governance and Innovation à la Kennedy School d’Harvard, Professeur de Daewoo d’affaires internationales, et Directeur de l’Asia Center de l’Université d’Harvard. Il détient la Chaire Asia Programs et la Chaire China Public Policy Program à la Kennedy School of Government d’Harvard. Ce travail comprend d’important programmes de formation pour les fonctionnaires nationaux et locaux chinois, dont un programme ayant aidé les fonctionnaires de Pékin à se préparer pour accueillir les Jeux Olympiques. Il siège également aux Comités de direction du Fairbank Center et de l’University Asia Center. De 1994 à juillet 1999, il était représentant au Bureau de la Chine de la Fondation Ford. Avant cela, il était directeur du Sinological Institute de l’Université Leiden aux Pays-Bas. Il s’est rendu pour la première fois en Chine en tant qu’étudiant en 1976-77, et y est retourné depuis chaque année, pour des séjours plus ou moins longs. Actuellement, il est aussi Professeur invité à l’Ecole de Public Policy and Management de l’Université Tsinghua en Chine. Il a conseillé de nombreux gouvernements, organisations privées ou sans but lucratif, concernant le travail en Chine ou ailleurs en Asie. Il est l’un des administrateurs du China Medical Board de New-York. Ses recherches actuelles se focalisent sur l’interaction entre l’Etat et la société en Chine et sur les rôles respectifs qu’ils jouent dans la fourniture de biens et de services publics au niveau local. Il a écrit plusieurs livres sur les développements de la Chine, dont China’s Science Policy in the 80s (1989) ; Revolutionary Discourse in Mao’s China (1994, avec David E. Apter) ; The Rise to Power of the Chinese Communist Party (1996) ; The Governance and Politics of China (2004). Il vient juste de publier un livre sur la réforme du secteur financier de la Chine et sur le SIDA/HIV en Chine. Il a étudié la science politique au Royaume-Uni et a enseigné dans des universités en Angleterre, aux Pays-Bas et aux Etats-Unis.


Hilde Schwab

Hilde Schwab a aidé son mari, Klaus Schwab, à organiser le tout premier Forum Economique Mondial à Davos en Suisse, en 1971, plateforme de discussions pour les dirigeants d’entreprise basée sur le principe des parties-prenantes multiples qu’il avait publié la même année. Sous l’impulsion de Hilde, des militants sociaux et pour l’environnement se sont vus donner une voix lors des Réunions Annuelles, aidant à promouvoir de nombreuses causes, dont l’anthropologue Margaret Mead, le théologien de la libération Archevêque Dom Helder Camara, l’environnementaliste Carl Sagan, et le défenseur suisse pour le bien-être des animaux Franz Weber. Passionnée d’art contemporain et convaincue que la culture est le langage qui inspire et autorise les personnes à mieux se comprendre entre elles dans un monde pluriel, Hilde a invité de célèbres artistes à participer ou à exposer leurs œuvres aux rencontres du Forum Economique Mondial. Avec Yehudi Menuhin, elle a créé le « Crystal Award » en 1996 afin d’honorer chaque année de remarquables leaders dans les domaines de l’art et de la culture. Elle a été directrice du projet pour le nouveau bâtiment du Forum Economique Mondial, achevé en 1998, en s’assurant que les valeurs du forum telles que l’ouverture et la transparence soient incorporées dans la construction. Hilde a senti que les entrepreneurs sociaux de base, qui ont des idées novatrices pour faire face aux défis sociaux ou écologiques comme par exemple l’éducation, la santé ou la pauvreté, devraient pouvoir interagir avec les dirigeants politiques et les dirigeants d’entreprise. Alors, en 1998, elle a créé avec Klaus, son mari, la Schwab Foundation for Social Entrepreneurship. La Fondation comprend maintenant une communauté de plus de 160 remarquables entrepreneurs sociaux du monde entier qui contribuent aux activités du Forum Economique Mondial. Hilde fait partie du Conseil d’administration de Global Dignity, qui promeut le droit de chaque être humain à mener une vie digne.


Cornel West

Cornel West est « l’éminent intellectuel africain-américain de notre génération » (Henry Louis Gates, Jr). Aujourd’hui Professeur à l’Université Princeton, il est un ancien Alphonse Fletcher Jr. and University Professor d’Harvard, où il enseignant les études africaines-américaines et la philosophie de la religion. Sa publication la plus récente est The Cornel West Reader (2000). Parmi ses nombreux autres ouvrages publiés figurent : les deux volumes de Beyond Eurocentrism and Multiculturalism (Common Courage Press, 1993), Breaking Bread (South End Press, 1991), Race Matters (Beacon Press, 1993), Keeping Faith (Routledge, 1993), Jews and Blacks Let the Healing Begin (Putnam Books, 1995) – co-écrit avec Michael Lerner, et Restoring Hope: Conversations on the Future of Black-America (Beacon Press, October 1997). Le Professeur West est un conférencier estimé et très populaire. Son style oratoire, puisant sa source dans l’Eglise Baptiste, délivre un mélange de vive émotion, de savoir et d’inspiration.