La mission d’IBJ

Conformément aux principes fondamentaux de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, International Bridges to Justice (IBJ) s’engage pour la protection des droits fondamentaux des citoyens ordinaires dans les pays en développement. En particulier, IBJ œuvre pour garantir à tous les citoyens le droit à une représentation juridique compétente, le droit d’être protégé contre des peines cruelles ou inhabituelles, et le droit à un procès équitable.

Détenus

Vision de IBJ

Nous envisageons un monde où les droits fondamentaux de chaque homme, femme et enfant sont respectés en cas d’arrestation ou d’accusation judiciaire, et notamment le droit à une représentation juridique compétente, le droit de ne pas être torturé ou soumis à un traitement cruel, et le droit à un procès équitable. Il s’agit d’un monde où l’institutionnalisation de pratiques judiciaires équitables et efficaces a éliminé l’utilisation de la torture comme méthode d’investigation la moins chère.

Un monde où chaque personne est bien informée de ses droits et est habilitée à exiger qu’ils soient respectés en pratique.

Un monde où les standards internationaux des droits de l’homme et les lois locales pertinentes se traduisent réellement dans la pratique judiciaire quotidienne, à travers la conscience de chaque acteur du système judiciaire.

Les objectifs d’IBJ

L’existence des droits fondamentaux dans les pays du monde entier nécessite :

  • Un nombre suffisant de défenseurs publics formés et disponibles, et d’avocats de la défense de l’aide juridique ;
  • Des défenseurs organisés en une structure et dans un système qui garantit que les personnes accusées d’une infraction pénale y ont accès le plus tôt possible dans le cadre des délais prescrits légalement ;
  • Un environnement judiciaire qui respecte et prend en compte le rôle des défenseurs publics ; et
  • Un soutien international pour accomplir ces objectifs.

A ces fins, IBJ a trois objectifs principaux, qui sont détaillés ci-dessous.

Objectif 1 : Fournir un soutien technique direct et une formation aux organisations d’aide juridique émergentes

a)Partenariats de formation dans les domaines de la procédure criminelle nationale et de la loi, conformes aux standards internationaux des droits de l’homme

b)Évaluation et analyse des systèmes de justice pénale existants, en relation avec la défense en matière pénale, et des fossés entre la lettre de la loi et sa mise en œuvre réelle

c)Publication d’un manuel pratique standardisé sur l’assistance juridique et la défense en matière pénale, spécifique au droit interne de chaque pays

d)Établissement d’un site internet interactif sur la justice pénale pour relier avocats nationaux et internationaux, et pour héberger des programmes de formation eLearning sur la défense en matière pénale

e)Soutien au management et développement des associations de défenseurs publics

f)Assistance dans le développement de stratégies d’éducation populaire

g)Plaidoyer sur le rôle des défenseurs auprès des Cours locales, de la police et des institutions gouvernementales

Objectif 2 : Construire des Communautés de Conscience internationales pour soutenir les organisations d’aide juridique émergentes

IBJ cherche à encourager et à développer des communautés de conscience dans le monde, en soutenant chaque initiative en tant que « pont individuel vers la justice », et afin de créer des relations solidaires et des ponts de soutien en faveur de l’aide juridique émergente.

Présentement, il y a de nombreuses ressources volontaires qui pourraient être mises à la disposition des accusés et des avocats de l’aide juridique à l’étranger. Malheureusement, beaucoup de ces ressources ni organisées et ni accessibles, essentiellement parce que : (1) elles n’ont pas été sollicitées et (2) ceux qui seraient autrement enclins à offrir leurs services ou ressources se heurtent à des opportunités limitées et à des obstacles au volontarisme trop restrictifs dans ce domaine. Le programme de volontariat d’IBJ facilite ce processus en sollicitant activement les volontaires, en leur présentant clairement les options qui leur sont ouvertes, et en offrant une procédure simple aux individus et aux groupes souhaitant donner leur temps et leurs ressources.

Objectif 3 : Recommander et soutenir l’amélioration des systèmes de justice pénale vers plus d’équité et d’effectivité sur l’agenda des organisations internationales des droits de l’homme et du développement juridique

IBJ travaille avec d’autres organisations internationales pour mettre en place cette stratégie et développer cette priorité, et construit un plaidoyer pour l’augmentation des fonds affectés à ce domaine.

IBJ alerte d’autres organisations d’aide sur les besoins et les développements supplémentaires nécessaires dans ce domaine, et cherche à encourager ces organisations dans le développement de programmes qui complètent et suppléent le travail d’IBJ. Ainsi IBJ se charge du plaidoyer et de la formation pour les juges et les procureurs des Cours provinciales, ainsi que pour les officiers de police locale.