L’équipe de Genève

Siège mondial de International Bridges to Justice

64, rue de Monthoux, 1201 Genève, Suisse


Karen Tse – Fondatrice et présidente

Ancienne avocate de l’assistance publique, Karen a commencé à s’intéresser aux domaines croisés du droit pénal et des droits de l’homme en tant que Thomas J. Watson Fellow en 1986, après avoir observé des réfugiés d’Asie du Sud-est détenus dans une prison locale sans avoir été jugés. En 1994, elle a déménagé au Cambodge pour former le premier groupe de défenseurs publics du pays, puis a ensuite travaillé comme Mentor Judiciaire pour les Nations Unies. Sous les auspices des Nations Unies, elle a formé des juges et des procureurs, et a également établi la première Cour d’instruction du pays. Ayant vu des milliers de prisonniers de toute génération détenus sans procès, généralement après avoir été torturés pour obtenir leurs aveux, Karen a fondé International Bridges to Justice en 2000 pour promouvoir un changement mondial et systémique dans l’administration de la justice. Dans les premiers temps, elle a négocié des mesures révolutionnaires pour la réforme judiciaire avec les gouvernements chinois, vietnamien et cambodgien. Grâce à son initiative, IBJ a pu étendre ses programmes dans seize pays, dont le Rwanda, le Burundi et l’Inde. IBJ a créé un Programme de Soutien Mondial pour la Défense (Global Defense Support Program) pour permettre l’assistance de l’organisation aux défenseurs publics du monde entier. En 2010, IBJ a lancé le Centre de Formation pour la Justice à Singapour (Justice Training Center). Etudiante diplômée de la Faculté de Droit d’UCLA et de la Faculté Théologique d’Harvard, Karen a été nommée par l’U.S. News & World Report comme l’une des meilleures leaders des Etats-Unis en 2007. Elle a également été reconnue par la Fondation Skoll, Ashoka et Echoing Green comme une entrepreneuse sociale majeure. Karen a reçu en 2008 une récompense de la Faculté de Théologie d’Harvard (Harvard Divinity School’s First Decade Award), et la récompense pour les droits de l’homme au plan international de l’Association du Barreau Américain (American Bar Association’s International Human Rights Award). Elle a également reçu en 2009 la récompense internationale de Gleitsman, de la Kennedy School of Government de Harvard (Gleitsman International Award at the Harvard Kennedy School of Government). Plus d’informations sur Karen


Sanjeewa Liyanage – Directeur des Programmes Internationaux

Sanjeewa supervise le portfolio international des programmes d’IBJ et travaille pour le développement de nouvelles initiatives permettant d’apporter les méthodologies d’IBJ aux défenseurs du monde entier. Originaire du Sri Lanka, Sanjeewa est devenu Directeur de Programmes pour IBJ en Octobre 2006, après plus de 12 ans d’expérience dans la gestion de projets en Asie. Il a commencé sa carrière en tant que coordinateur pour l’Asie pour International Young Christian Students (IYCS) en 1988, où il a dirigé des programmes de formation sur la sensibilisation sociale et sur le leadership pour des étudiants dans 14 pays asiatiques. En 1995, il a rejoint l’Asian Legal Resource Center (ALRC), une O.N.G. régionale relative aux droits de l’homme, basée à Hong Kong, où il a aidé aux programmes de formation sur les droits de l’homme destinés à différents groupes comme des leaders de groupes civiques, des avocats et des juges de la région de l’Asie et du Pacifique. Il a représenté ALRC dans de nombreux forums des Nations Unies, dont la Commission des Droits de l’Homme et le Comité des Droits de l’Homme à Genève, ainsi qu’à des réunions préparatoires pour la Conférence mondiale contre le Racisme à Varsovie et à Bangkok, et pour le Comité contre la Torture. Sanjeewa a été l’interlocuteur principal en Asie du Sud-est pour l’O.N.G. Coalition pour la Cour Pénale Internationale (CICC). Il a suivi des formations en matière de droits de l’homme auprès de l’Institute of Social Studies (ISS) de La Haye et du Danish Institute (anciennement Danish Center) for Human Rights de Copenhague. Il a obtenu un Master en Droit mention Droits de l’Homme, à l’Université de Hong Kong en 2004.


Ramin Hashemi – Chief Operating Officer

Ramin travaille en tant que Chef de l’Exploitation (Chief Operating Officer) de IBJ, où il a pour but d’appliquer son expérience dans des environnements techniques, universitaires et d’entreprise pour accélérer le taux de IBJ d’atteindre ses objectifs. Son expérience professionnelle s’étend de l’enseignement au niveau universitaire, à l’analyse des assurance de risques et de qualité sur la Station spatiale internationale au Centre spatial Johnson de la NASA,  et au démarrage et au développement de deux sociétés aux États-Unis. Cela lui a donné un large éventail d’expérience de gestion d’entreprise et de projet, avec une solide connaissance des environnements techniques, des environnements de travail multi-stake (y compris les partenariats public-privé), ainsi que des unités commerciales. En outre, son expérience dans les grandes organisations ainsi que petites entreprises le rend adaptable à multiples environnements d’entreprise. Ramin est titulaire d’un Baccalauréat en Physique et d’un Master en Génie Electrique et il a suivi divers programmes, notamment le programme de perfectionnement des cadres à l’IMD et plaidoyer en affaires internationales à l’Institut universitaire de Genève.


Theo Forbath – conseiller stratégie technologie à IBJ

Theo Forbath est le Vice President Global de stratégie d’Innovation à Frog. Theo est un expert dans la gestion de l’innovation produit, stratégie d’entreprise et collaboration mondiale. Au cours des 20 dernières années, Theo a aidé des principaux fournisseurs de technologie, les fournisseurs de services, des entreprises multinationales, des jeunes start-ups et des ONG dans le développement de produit et stratégies de service, modèles d’entreprise transformatrice et plans novateurs de go-to-market. Théo a une passion pour l’amélioration de la condition humaine par le biais de l’utilisation novatrice de la technologie, des communications mobiles, des réseaux sociaux, gouvernement et leadership d’entreprise. Au cours de la dernière décennie, Theo s’est employé à améliorer les possibilités éducatives, médicales, légales et professionnelles dans les régions du monde qui sont encore en train d’émerger « en ligne ». Actuellement, une grande partie du travail de Theo se concentre sur la troisième vague de l’informatique et aide les organismes à identifier et exploiter de nouvelles opportunités dans l’ère moderne de la technologie et d’Internet. Theo écrit et parle régulièrement de l’évolution de la technologie, ainsi que l’impact d’Internet, des applications informatiques émergentes et la mondialisation sur l’adoption de technologies et de stratégies pour améliorer la qualité de vie de ceux qui ont la plus faible. Les écrits, propos, et le leadership éclairé de Theo ont mis l’accent sur la manière dont les organisations peuvent développer des cultures d’innovation, sur la création de nouveaux modèles d’affaires dans un monde riche en données et sur la compréhension de l’impact de la collaboration mondiale sur l’innovation de produits et services. Theo a travaillé avec la Harvard Business School et la MIT Sloan School of Business sur ces domaines, et son travail est paru dans la Harvard Business Review (HBR), Roman Management Journal, Design Mind, Fortune, des documents de la conférence IEEE, Harvard Business School Working Papers et dans le livre Global Sourcing – Issues and Perspectives de 2006. Theo a parlé lors de conférences TEDx, au Mobile World Congress, a fourni des points clé pour Innovation in Africa , China Smartricity Conference et dans le cadre de la série d’Intel “Conférenciers éminents”. En plus de siéger à des conseils consultatifs pour un certain nombre de sociétés, Theo a également siégé au Conseil Consultatif des TIC du World Economic Forum pendant cinq ans. Théo détient un Baccalauréat avec mention en Philosophie et en Sociologie de l’Université de Brandeis. Theo est allé à la Harvard Business School’s Executive Program on Leading Product Development, et il est titulaire d’un certificat professionnel en transmission de données de la Northeastern University.


Maryam Montague – Directrice senior de programme et de développement international

Myriam-260x195Maryam Montague a plus de 25 années d’expérience dans plus de 30 pays d’Afrique, d’Asie et du Moyen Orient. Une directrice de programme expérimentée, elle a travaillé dans le cadre de programmes financés par USAID, par le ministère des Affaires Etrangères Britannique, par l’initiative Partenariat pour le Moyen Orient (MEPI), par l’institut américain pour la paix (USIP), et par le National Endowment for Democracy (NED). Mme Montague est spécialiste de l’état de droit, du développement des compétences de la société civile, des médias et de la communication, de la représentation des femmes et des jeunes, du suivi d’ élections et de la bonne gouvernance, de recherche et d’évaluation. Mme Montague a écrit de nombreux guides ou manuels de formation dans le cadre de programmes de développement internationaux. Mme Montague détient un MA de la John Hopkins School of Advanced International Studies et un BA avec distinction de Smith College.


Karen S Hirschfeld – Développement et Consultant en Communications

Karen S Hirschfeld, membre fondateur de KSH Associates a grandi entre le Canada, les États-Unis et la Suisse. Son intervention comme consultant se concentre essentiellement sur la gestion du temps et est orientée sur le résultat. Elle intervient également comme formatrice dans le domaine du  développement personnel. Dans son accompagnement, Karen s’intéresse principalement à augmenter l’efficacité personnelle et à déveloper la fixation d’objectifs. Elle explore tout ce qui peut avoir un impact sur notre capacité à être le plus efficace possible, que ce soit pour un travail individuel ou en équipe.

Depuis 2013, Karen encadre bénévolement les équipes de IBJ (International Bridges of Justice), essentiellement pour la rédaction de documents de présentation. Elle travaille en étroite collaboration avec les différents échelons, des stagiaires aux dirigeants, sur la définition réaliste d’objectifs et la fixation claire et précise des buts intermédiaires dans l’intérêt d’un accroissement maximum de l’efficacité. On vient souvent consulter Karen pour tester une nouvelle idée ou avant de lancer un nouveau projet. Un client l’a un jour qualifiée de «partenaire de réflexion», ce qui décrit exactement la façon dont elle aime travailler. Lorsqu’elle encadre une équipe, son travail consiste à renforcer les capacités de chacun des membres afin que chacun puisse contribuer de la meilleure façon possible à l’avancement de l’ensemble du groupe.

Karen continue également à collaborer sur une base ad hoc avec certains clients en entreprise tant en Europe qu’au Canada et aux États-Unis, ainsi qu’avec des petites ONG sur plusieurs continents.


Andrew Ozanian – gestion des programmes et développement associé

Andrew Ozanian a été reçu au barreau du Royaume-Uni en juillet 2014, après avoir effectué à la fois son premier cycle et sa maîtrise en droit à l’Université de Manchester. Son désir de poursuivre une carrière dans la protection des droits de l’homme l’a amené à la ville de Genève, où il continue à se spécialiser dans la prévention de la torture comme moyen d’enquête. Auparavant, Andrew a fait un stage au Tribunal pénal International pour l’ex-Yougoslavie (TPIY) où il a aidé à juger les personnes accusées de crimes de guerre pendant le conflit yougoslave. Andrew a également passé du temps en Géorgie (Etats-Unis) où il a travaillé pour la Georgia Capital Defenders, aidant à la préparation des procès encourant la peine capitale et défendant les droits des prisonniers condamnés à mort.