Singapour

Centre régional de Singapour

Le Justice Training Centre de Singapour (SJTC), créé en 2010 en tant que premier centre régional d’IBJ, a continué à faire de considérables progrès au cours de sa troisième et quatrième années d’exploitation. Il a été établi à l’aide d’une généreuse donation du Centre Lien pour l’innovation sociale (Lien Centre for Social Innovation).

Logé au Centre International de Tanglin, le SJTC est une ressource essentielle pour les professionnels du droit, réunissant des avocats, des juges et des fonctionnaires du gouvernement dans ses efforts de construction de systèmes de justice pénale équitables et durables à travers toute l’Asie.

Parmi l’une des premières ONG invitées à travailler à Singapour sous le projet de développement des organisations internationales du gouvernement en 2010, IBJ a développé des partenariats avec de nombreuses entités privées et publiques, y compris le Ministère des affaires étrangères de Singapour, les universités et les cabinets d’avocats, afin de mener des formations et d’autres événements.

Formation de défense pénale ASEAN

En février 2011, le SJTC et le Ministère des Affaires Etrangères de Singapour ont combiné expertise et innovation afin de créer la première formation de défense pénale destinée aux pays de l’ASEAN à Singapour. Cette inauguration a réuni 18 participants du Cambodge, d’Indonésie, du Laos, de la Malaisie, des Philippines, de Singapour, de Thaïlande et du Vietnam. Les participants ont appris aussi bien les un des autres que des experts internationaux sur l’état actuel de la justice pénale dans l’ensemble de l’ASEAN et au sein de leurs nations respectives.

Dans le cadre de la méthodologie de formation interactive, les participants ont fait de brefs exposés soulignant les lois en vigueur dans leur propre pays, défendant  les droits des accusés, notamment l’accès rapide à un avocat. Des experts de Singapour, d’Asie et d’Amérique ont présenté de nouvelles méthodes d’examen et d’analyse des preuves en matière criminelle afin de fournir le meilleur accès à des renseignements précis. Des capacités de plaidoyer et de négociation ont complété le développement du leadership et la révision de la justice pénale.

Formation au système d’aide juridique pour le Myanmar

S’appuyant sur sa collaboration réussie avec le Ministère des Affaires Etrangères (MAE) relativement au programme de formation commune IBJ-MAE, le SJTC a mené le “Legal Aid System Training for Myanmar” d’IBJ du 13 mai 2013 au 18 mai 2013. L’événement fructueux de formation d’une semaine a réuni de hauts responsables gouvernementaux ainsi que des avocats de la société civile et a constitué une étape progressive et sans précédent pour le Myanmar vers un système d’aide juridique et de justice pénale.

La délégation du gouvernement de Myanmar était dirigée par le procureur général adjoint et composée de sept autre haut fonctionnaires de la Cour suprême de l’Union, du Bureau du Procureur général de l’Union et de la Police de Myanmar. Le secteur privé était représenté par neuf avocats pénalistes du Myanmar Legal Aid Network (MLAW). La formation a été témoin de l’implication d’une grande équipe d’experts juridiques de diverses origines, y compris des professeurs de droit, des présidents et principaux membres des sociétés d’avocats régionales, des avocats et consultants confirmés, et d’inspirants avocats de l’assistance juridique du monde entier guidés par l’équipe centrale d’ IBJ.

Au cours de la semaine de formation, la délégation du Myanmar a également été accueillie par le haut commissaire britannique, l’Ambassadeur d’Espagne et par les meilleurs cabinets internationaux pour divers aspects du programme de formation.

Participants à la formation de Myanmar Singapore

Participants à la formation  Myanmar de Singapour

Forum régional d’aide juridique (Regional Legal Aid Forum)

Les temps forts de la semaine de formation ont inclus l’inauguration d’un « Forum régional d’aide juridique, » pris en charge par SingTel, qui a vu de nombreux intervenants partager expériences, défis et pratiques optimales afin d’améliorer l’accès à une aide juridique en matière pénale. Les représentants du gouvernement de Myanmar ont également été accueillis par des hauts fonctionnaires de l’administration pénitentiaire pour une visite d’étude de la Prison de Changi afin de mieux comprendre la gestion des prisons et la réhabilitation des délinquants. Des sessions de formation professionnelle et de renforcement des capacités ont été organisées par l’Université nationale de Singapour Lee Kuan Yew School of Public Policy, Clifford Chance et Shearman & Sterling. Cela s’est avéré être une plate-forme unique en faveur d’un engagement significatif entre représentants du gouvernement et jeunes avocats où des discussions ouvertes et un partage d’expériences d’apprentissage ont été réalisés.

L’événement a retenu l’attention des médias et a été mentionné dans le Myanmar Business et le Bangkok Post ainsi que dans des articles de presse en ligne par le Haut Commissaire britannique et le Conseil de l’organisation des femmes de Singapour.

Cet événement innovateur a annoncé le commencement excitant des projets d’IBJ pour le Myanmar. Des retours extrêmement positifs ont été reçus de la part des participants qui ont suggéré qu’il faudrait agir d’avantage afin d’ouvrir la voie vers le futur système d’aide juridique du Myanmar. IBJ s’investit dans un engagement encore plus étroit avec les parties prenantes intéressées afin de promouvoir l’aide juridique en matière pénale au Myanmar.

e-Learning

L’autre réalisation majeure du SJTC, au cours de sa troisième année, a été son lancement de 50 modules e-Learning à partir du 30 juin 2013.

Les modules sont spécifiques aux sept pays de l’ASEAN, à savoir au Cambodge, à l’Indonésie, au Laos, au Myanmar, aux Philippines, à la Thaïlande, au Vietnam ainsi qu’à l’Inde. Les sujets abordés dans les modules sont les droits de l’accusé, les droits et obligations des avocats de la défense, les relations avocat-client, la présomption d’innocence, la défense, la preuve, le contre-interrogatoire, les procédures de dépôt de plainte, la détention provisoire, la torture en tant que mode d’investigation et sa prévention.

Afin s’assurer de l’exactitude des modules, le SJTC a mis à profit ses relations avec des cabinets d’avocats internationaux afin de recourir aux services d’avocats au sein de certains pays pour en examiner le contenu.

Avec ces modules, le SJTC aide un groupe croissant d’avocats du monde entier à accroître ses compétences et ses connaissances à travers une plate-forme de formation accessible sur-demande. Ce faisant, il permet de remplir la mission d’IBJ de fournir un accès rapide à un avocat compétent aux personnes ordinaires.

Galas  

Antérieurement à ces développements récents, IBJ a accueilli deux galas de collecte de fonds en 2010 et 2012. Ces événements ont compté la participation du Ministre de l’état de droit et de l’éducation, Indranee Rajah. Lors du gala en 2012, la CEO Karen Tse, a présenté les programmes d’IBJ et a parlé du fait que d’innombrables personnes sont aidés par nos JusticeMakers et par le personnel sur le terrain. Sanjeewa Liyanage, directeur du programme International d’IBJ, a présenté une vidéo sur le JusticeMaker H.M. Harshi Chitrango Perera, qui a défendu avec succès plusieurs détenus au Sri Lanka. Ces événements ont contribué à la réussite des initiatives d’IBJ à Singapour et son rayonnement dans les Nations de l’Asie du Sud-Est.

2e Gala de IBJ annuel de Singapour pour soutenir le Centre de formation de la Justice de Singapour : de gauche, Sanjeewa Liyanage, directeur du programme International de IBJ ; Principal ministre de Indrani Rajah, Singapour d'état de droit et d'éducation ; Karen Tse, du IBJ fondateur et PDG ; Kishore Mahbubani, doyen de la Lee Kuan Yew School de politique publique à l'Université nationale de Singapour ; et Anne Mahbubani

2e Gala Annuel d’IBJ de Singapour en faveur du soutien du SJTC. De gauche à droite: Sanjeewa Liyanage, directeur du programme International d’IBJ ; le ministre de l’Etat de droit et de l’éducation de Singapour  Indrani Rajah ; Karen Tse,  fondatrice et PDG d’IBJ ; Kishore Mahbubani, doyen de  l’Ecole de  politique publique Lee Kuan Yew School à l’Université nationale de Singapour ; et Anne Mahbubani.


Concours JusticeMakers Asie 2010 et sommet

IBJ, en coopération avec le centre Lien pour l’Innovation sociale, a attribué 5 000 $ de fonds de lancement à douze candidats aux concours JusticeMakers Asia 2010.

En août 2010, les JusticeMakers se sont réunis pour un sommet à la SJTC au cours duquel ils ont présenté leurs projets, ont participé à des groupes de discussion et à des exercices de travail d’équipe et ont assisté à des conférences et sessions de formation.


 Le Singapour Justice Training Center d’ International Bridges to Justice

Contactez-nous au internationalbridges@ibj.org

IBJ à Singapour 2010 | IBJ à Singapour 2011-2012| IBJ à Singapour 2013-2014