Le Zimbabwe


Contexte du pays

A partir de 2000, le Zimbabwe a été submergé par une crise politique, économique et humanitaire paralysante, ayant eu un effet néfaste sur son système judiciaire. La torture représente 25 % de toutes les violations des droits de l’homme signalées, avec quelques 3 000 cas documentés depuis 2001 jusqu’à aujourd’hui. Les 55 prisons du pays sont gravement surpeuplées, 30 % de la population carcérale totale étant en attente de jugement. De nombreux prisonniers sont restés en détention provisoire depuis au moins dix ans. Les organisations des droits de l’homme estiment que près de 1 000 prisonniers sont morts dans les prisons du Zimbabwe dans uniquement dans les six premiers mois de 2009.

Toutefois, un accord de partage de pouvoir du gouvernement signé en 2008 a facilité l’adoption d’une nouvelle législation, notamment dans le domaine des droits de l’homme. Cela a créé une opportunité sans précédent de mise en oeuvre efficace des droits de l’homme.


Ce que nous faisons

  • Les membres d’IBJ fournissent une représentation juridique aux individus zimbabwéens ordinaires accusés de crimes.
  • IBJ mène des formations de compétences juridiques pour les avocats, mettant l’accent sur la plaidoirie lors du procès, sur des thèmes et des théories relatives à des affaires judiciaires, sur l’interrogatoire direct et le contre-interrogatoire.
  • IBJ coordonne un groupe d’avocats volontaires fournissant une représentation juridique gratuite.

Les données d’IBJ sur le pays

  • Le programme a été établi en 2008.
  • Un Defender Resource Center opérant à Harare.
  • Plus de 250 cas traités.
  • 5 formations menées avec 180 professionnels du droit y participant (à partir de mai 2013).
  • 1,000 affiches de sensibilisation aux droits diffusées dans les tribunaux à travers Harare.
  • 11 tables rondes avec des avocats et juges.

Défis à venir

IBJ est actuellement en passe d’effectuer une percée majeure concernant son statut officiel au Zimbabwe grâce à un engagement ferme du ministre de la Justice en octobre 2011 à signer un Memorandum d’entente avec IBJ. Cela permettra d’améliorer grandement l’accès aux installations et à la reconnaissance organisationnelle dans tout le système juridique d’IBJ.

Afin de consolider et maintenir les progrès accomplis à travers cette prochaine phase, IBJ a défini trois impératifs pour son futur travail au Zimbabwe :

  • Développer un service de Defender Resource Centers à travers tout le pays pour répondre aux besoins de représentation légale du pays.
  • Poursuivre et élargir les formations de renforcement des capacités des professionnels du droit.
  • Étendre la portée des campagnes de sensibilisation au droits légaux afin d’inciter les zimbabwéens démunis à revendiquer leurs droits.

Lire les affaires survenues au Zimbabwe

Soutenir IBJ par un don de n’importe quel montant

En savoir plus sur le Zimbabwe

IBJ au Zimbabwe 2009| IBJ au Zimbabwe 2010 | IBJ au Zimbabwe 2011-2012| IBJ au Zimbabwe 2013-2014

Copyright © 2015. All Rights reserved. Designed by WPlook Studio