Depuis 2000, le Zimbabwe est plongé dans une crise politique, économique et humanitaire paralysante, qui a eu un effet négatif sur son système judiciaire. La torture a représenté 25 % de toutes les violations des droits de l’homme signalées. Les 55 prisons du pays sont gravement surpeuplées, 18 % de la population carcérale totale étant en attente de jugement. Zimbabwe Bridges to Justice a été créé en 2008 en réponse à cette situation et s’efforce de garantir un accès rapide à un avocat, ce qui permettra de réduire les cas de torture et la surpopulation carcérale.


Impact en Chiffres

La pandémie de coronavirus a exacerbé les problèmes existants liés à la surpopulation carcérale. En outre, pendant la pandémie, des vagues massives d’arrestations et d’incarcérations de personnes ayant violé le confinement ont eu lieu. La pandémie a mis en évidence le besoin urgent de protection juridique pour réduire les cas de torture et la surpopulation carcérale. IBJ Zimbabwe se mobilise avec un groupe d’avocats pour assurer une représentation juridique gratuite et fournir aux avocats une formation aux compétences juridiques.

  • 1 centre de ressources pour les défenseurs fonctionne à Harare.
  • 2 945 cas traités.
  • 418 avocats formés
  • 11 tables rondes sur la justice organisées avec des avocats et des juges locaux.
  • 2 505 000 personnes touchées par les campagnes de sensibilisation aux droits.

Changement Systémique

Zimbabwe Bridges to Justice s’est associée à la Zimbabwe Young Lawyers Association pour fournir une aide juridique en réponse à la pandémie de Covid-19. Le projet vise à protéger les personnes arrêtées de la menace que constitue la COVID-19, en leur fournissant un accès juridique précoce. Cela leur évite de devoir passer la nuit dans des cellules surpeuplées où les détenus ne sont pas suffisamment séparés pour éviter la propagation du virus.

Les Succès aux Impacts forts incluent notamment: 

  • La prise en charge de 304 affaires qui ont permis d’éviter que les accusés ne soient exposés au COVID-19 dans un centre de détention surpeuplé à Harare.
  • La seule organisation à offrir des services juridiques gratuits aux personnes arrêtées pour avoir violé les mesures de confinement du COVID-19.

Ressources du Défenseur

Zimbabwe Bridges to Justice propose des formations, des outils, des manuels, des formations en ligne et un Wiki de la défense, qui a été consulté plus de 96 000 fois. Ces ressources augmentent les capacités et les performances des avocats au Zimbabwe, leur permettant de mieux servir ceux qui vivent derrière les barreaux, trop pauvres pour engager un avocat.

 

 

Ce dont nous avons besoin

Il y a plusieurs façons de s’impliquer, et de nous aider à faire une différence sur le long terme. Prenez contact avec nous.